L’interview de Meghan Markle qui fait couler beaucoup d’ancre


Divers /

Née le 4 août 1981 à Los Angeles, Meghan Markle est une comédienne américaine. Reconnue grâce à son rôle de Rachel Zane dans Suits, elle est également membre de la famille royale britannique. Au cours d’une interview devant Ophra, Meghan Markle a fait des révélations choquantes sur son expérience au sein de la famille royale. Qu’est-ce qu’elle a bien pu dire pour faire jaser tant de monde ? Retrouvez la réponse à cette interrogation dans la suite de cet article.

La peau foncée du bébé Archie fait objet de polémique

Au cours de son interview, Meghan Markle a fait de grandes révélations. L’une des plus importantes est relative au fait qu’il y a eu des discussions au sein de la famille royale sur la couleur de peau du bébé. Elle a dit : « Pendant les mois où j'étais enceinte, il y a eu des inquiétudes et des conversations sur la couleur de sa peau à la naissance ». Cette dernière a affirmé que les personnes qui ont tenu un tel discours en ont parlé avec Harry, qui le lui a rapporté par la suite. Pour elle, la peau métissée de son fils l’aurait empêché d’avoir le titre de prince. Le couple royal aurait menti sur certains éléments. Pour en savoir plus sur les mensonges, vérifiez ceci.

Au bord du suicide, on lui aurait refusé de l’aide

Meghan Markle affirme qu’elle a ressenti de la solitude après avoir rejoint le palais et après avoir perdu sa liberté. En effet, elle a confessé qu’après avoir rejoint la famille royale, elle n’a plus vu son passeport, son permis de conduire, ses clés et autres. Aussi, sa santé mentale serait devenue si mauvaise qu’elle aurait perdue toute envie de vivre. Elle a sollicité de l’aide auprès de l’institution, mais rien ne fut fait pour elle.

La famille royale est conservatrice

Au cours de l’interview, Meghan a affirmé ne pas avoir fait des recherches sur la famille royale avant de la rejoindre. Lors de sa première rencontre avec la reine, elle a dû faire une révérence. Elle pensait que cela n’était qu’une « partie de la fanfare ». La duchesse de Sussex a rapidement décrit le fait de faire une révérence avant un déjeuner avec la reine.