La société civile immobilière : ses avantages et inconvénients


Divers /

Vous souhaitez acquérir avec un groupe de votre communauté des biens immobiliers et aimerez échapper aux lourdes fiscalités que cela impose ? La Société Civile immobilière, qu’en savez-vous ? Vous prendrez plaisir à vous familiariser avec ce concept et à comprendre les avantages et inconvénients qui en découlent.

Les avantages de la Société Civile Immobilière

Plus connue sous le sigle SCI, la Société Civile Immobilière est aujourd’hui présente dans presque tous les pays. Il s’agit d’une entreprise qui investit exclusivement dans le secteur immobilier. Le but est la possession commune par les signataires de biens immobiliers. Cliquez sur cmadeco.eu pour en savoir plus. Le recours à la création d'une SCI facilite le transfert de biens immobiliers.

Par exemple, après un décès, plusieurs personnes peuvent devenir propriétaires d'un même bien indivis, évitant ainsi l'indivision, et les héritiers doivent s'entendre sur les décisions à prendre, ce qui n'est pas toujours facile entre les membres de la famille.

La SCI offre une liberté dans la configuration interne et la distribution des rôles de chaque membre. L’avantage majeur avec cette société est le pouvoir d’achat puisque les investissements se font ici en groupe, ceci entraîne par ricochet l’accessibilité à des prêts de taille auprès des banques. L’aisance observée au niveau du paiement des impôts fait également de cette société une référence.

Les inconvénients de la SCI

Si vous êtes de nature solitaire, la société civile immobilière risque de ne pas pouvoir être votre propriété. En effet une SCI ne peut voir le jour sans la participation de deux membres au minimum. Sa création nécessite un processus pénible.

Un autre point faible est qu’en cas d’impayés de la société, tous les membres sont tenus d’intervenir financièrement dans le règlement de ces dettes. La participation de chacun est proportionnelle à son pourcentage d’actions dans l’entreprise.

Les sociétés civiles immobilières ne sont pas des sociétés commerciales, elles n’achètent pas et revendent des biens immobiliers. N'exerçant pas d'activité commerciale, elles n'ont pas accès aux primes applicables aux entreprises conventionnelles. Elles ne peuvent pas profiter des réductions dont bénéficient les particuliers sur le revenu net de la location de maisons.