En Suisse, la population a voté en faveur de l’interdiction du voile intégral.


Divers /

Le port du voile intégral par les femmes n’est pas vu d’un bon œil dans tous les pays du monde. C’est le cas de la Suisse. Pour interdire le port de voile intégrale en suisse, un vote par referendum a été initié.

Le déroulement du vote

Ce vote était à l'initiative de l'extrême droite (le parti populiste de droite UDC) et concernait les rares femmes qui portent le niqab dans le pays. L’objectif est d’interdire le port de niqab dans le pays. Le vote s’est déroulé le dimanche 07 mars 21. À l’issue du vote, les Suisses ont voté à une courte majorité en faveur de l'interdiction de se dissimuler le visage. Il est donc interdit en Suisse de se couvrir complètement le visage en public, mais des exceptions sont prévues pour les lieux de culte par exemple.

À la fin du vote, les initiateurs se sont montrés ravis. Sur la chaîne Blick.tv le président de l'UDC Suisse, Marco Chiesa a déclaré : ‘’ Nous nous réjouissons. Nous ne voulons pas qu'il y ait un islam radical dans notre pays’’’.

La Suisse rejoint ainsi la France, l'Autriche, la Bulgarie, la Belgique et le Danemark en tant que pays ayant banni le port de voile.

Une loi jugée raciste

L’adoption de cette loi n’est pas du goût de tout le monde. Pour Ines El-Shikh, porte-parole du collectif de féministes musulmanes "Les foulards violets" cette loi est raciste, sexiste, crée l'illusion d'un problème là où il n'y en a pas et concerne quelques dizaines de femmes seulement.

Le gouvernement fédéral et le Parlement se sont aussi opposés à cette mesure en disant que l'initiative s'attaque à un problème qui n'existe pas.

En Suisse, la majorité des femmes qui portent le niqab sont des touristes. Elles sont souvent de passage pour faire des achats dans les boutiques de luxe du centre de Genève.