En cas de désinformations répété sur les vaccins, des utilisateurs de twitter seront bannir par le réseau social.


Science/High-Tech /

Plusieurs personnes prennent du plaisir à divulguer de fausses informations sur les vaccins qui sont en train d’être administré pour lutter contre le Covid-19. Ces désinformations se font un peu partout, mais surtout sur les réseaux sociaux comme twitter. Celui-ci a donc pris une décision pour faire face à ces individus.

La décision

Twitter a décidé de passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre les désinformations répétées sur les vaccins. Il l’a fait savoir ce lundi. Le réseau social a annoncé son intention de bannir les utilisateurs responsables de ces actes après cinq rappels à l'ordre. En effet, à partir du deuxième avertissement, les utilisateurs verront leur compte bloqué pendant 12 heures. Si cela persiste, au quatrième avertissement, le blocage durera 7 jours. Au cinquième, il deviendra permanent.

Dans un communiqué Twitter a annoncé ceci : "Nous pensons que ce système des avertissements va aider à éduquer le public sur nos règlements et à mieux réduire la propagation d'informations potentiellement dangereuses ou trompeuses sur Twitter, notamment pour des infractions répétées, modérées ou graves".

En décembre passé, Twitter avait déjà demandé à ses utilisateurs qui ont posté des fausses informations et des mensonges concernant les vaccins de les supprimer. À cet effet plus de 8.400 tweets ont été retirés et quelques 11,5 millions de comptes ont été notifiés par les modérateurs de la société californienne.

YouTube et Facebook sont aussi dans la dance pour lutter contre la désinformation.

Les vaccins pourront contribuer à la reprise normale des activités et une fin de cette épidémie qui a fait tant de mal au monde. Arrêter la désinformation est donc très crucial afin de permettre aux gens de se faire vacciner massivement et sans crainte. C’est pour cela que depuis même que les vaccins n'en étaient qu'au stade des tests cliniques en octobre dernier, YouTube et Facebook avaient annoncé un règlement strict qui vise à interdire la désinformation sur les vaccins et les pratiques pour nuire aux campagnes de vaccination.